logo
12000
12000
800
1400

Spectacles
   pour enfants

et

   Ateliers
de musique

Jouer Pause Stop Precedent Suivant

Qui est
Julie Sa Muse
Audrey Béchard-Jalbert

Audrey collabore en tant que professeure d'éveil musical, animatrice d'ateliers et animatrice de fêtes d'enfants pour Julie Sa Muse à diverses occasions. Elle collabore aussi en tant qu'animatrice-éducatrice à la session "Coucou Musique" du camp musical d'Asbestos depuis 2013. Elle est venue s'ajouter à la fin de la session à l'été 2012.  Audrey est en formation continue auprès de Julie Sa Muse. Complice très précieuse, elle inspire Julie Sa Muse, l'accompagne et l'aide à toutes sortes de choses depuis le début de l'entreprise.

pdf Voir le CV de Audrey Béchard-Jalbert

Photo-AudreyAudrey est une jeune femme énergique, créative et efficace.  Détentrice d’un DEC en musique du CEGEP St-Laurent en saxophone jazz, elle étudie actuellement en musique à l’Université de Montréal.  Audrey est une musicienne aux multiples talents puisqu’elle joue, en plus du saxophone, de la clarinette, de la flûte traversière, de la guitare et chante.  Elle a aussi de l’expérience en théâtre, figuration, animation de camps d’été, enseignement de l’éveil musical, maquillage de fantaisie, cup cakes et sculpture de ballons.  Elle a un contact naturel avec les enfants qui l’adorent généralement dès la première rencontre.
Les Amis de Julie Sa Muse

3 bonnes raisons de s'abonner au site de Julie Sa Muse :
  1. Tarifs spéciaux aux abonnés;
  2. Pouvoir réserver des activités directement en ligne;
  3. Recevoir des infos par courriel (2 à 6 par année)
S'abonner ou voir les détails


Commentaires de clients :

Ma très chère Julie, pour ton 10e anniversaire, j'ai une pensée toute particulière pour toi. Je veux souligner tout le bien que tu fais autour de toi : toutes ces petites mines réjouies qui s'abreuvent de tes paroles et de tes belles folies et tous ces petits que tu rends heureux durant tes spectacles ! [...] Les enfants ont besoin de personnes imaginatives comme toi ! [...]

Raymonde Hébert,
1er octobre 2012
Voir tous les commentaires